- Parlons Espace: Archives -

 

 

Avenue Jean Gonord
BP25855
31506 TOULOUSE cedex 5

Amis Cite Espace sur Google+ Amis Cite Espace sur Facebook

 

La Terre sous surveillance

Troisième partie

 

div

 

Voici la dernière partie consacrée aux satellites qui écoutent, auscultent et surveillent la Terre. Ce ne sont plus des images, mais d’autres signaux électromagnétiques qui vont être recherchés. Beaucoup dans le but scientifique de mieux connaître et prévoir l’évolution physique de notre planète. D’autres ont pour objectifs la recherche de renseignements à des fins militaires ou économiques.

 

 

Les satellites d’observation scientifique

Pour les passionnés d’espace, les satellites scientifiques qui étudient la Terre et son environnement sont une riche source de découverte et d’étonnement. D’abord, par leur nombre. Ils se comptent par dizaines et la majorité est inconnue du public. Ensuite par leur forme qui a été adaptée à leur mission et nous offre un panorama d’engins spatiaux dignes de la science-fiction. Enfin et c’est le plus important, par les innombrables renseignements qu’ils apportent pour répondre à des besoins immédiats ou pour préparer le futur. Tous les grands pays spatiaux ont de tels programmes, mais la NASA et l’ESA sont parmi les plus actifs. Pour montrer leur importance, voici en vrac quelques missions de ces satellites : (Précipitations et pluie tropicale), (atmosphère, aérosols, profil vertical et albédo) (soleil énergie, rayonnement) (ozone, évolution, climat) (champ de gravité, hydrologie) ( champ magnétique terrestre, vent solaire) (glaces, nuages et végétation) etc…

 

 

Les satellites de surveillance électromagnétique

Ces satellites sont chargés de la recherche de toute forme de renseignements particuliers ou confidentiels à l’exception des images déjà traitées. Dès que le trafic mondial est passé par les satellites géostationnaires de la Comsat, l’écoute des transmissions s’est développée et elle s’est ensuite généralisée à toute forme de communication avec l’explosion de la téléphonie mobile. Aujourd’hui, aucun message (SMS, téléphone, fax, données…) passant par un réseau hertzien n’est pas intercepté. Le système Echelon des USA enregistre 2 millions de communications par minute soumises à un tri informatique par mots-clés (Antenne Orion de 150m de diamètre). Tous les renseignements d’origine électromagnétique (ROEM) intéressent la défense et beaucoup de pays s’équipent pour cette surveillance (émetteurs, radar, navigation, etc). La France dispose d’un dispositif d’étude avec les 4 satellites Essaim. Il faut savoir que l’écoute se fait dans les deux sens. Les satellites surveillent le Terre, mais de puissants réseaux de stations dissèquent toute l’activité satellite.
Les Grandes Oreilles sont partout !

 

 

Conclusion générale

Le but de ces trois pages où vous ont été présentées plusieurs familles de la très grande classe des satellites d’observation de la Terre est d’abord d’attirer votre attention sur la diversité des applications de l’espace. Il est aussi de donner quelques pistes aux plus curieux pour compléter leur information sur les sujets qui les ont intéressés. Internet est le moyen le plus efficace, d’autant que les grandes Agences ont des sites remarquables et souvent très détaillés sur leurs satellites.
En premier, voyez les sites du CNES, de l’ESA et de la NASA et pour les informations ENJOYSPACE. Les industriels ont souvent de bonnes descriptions des satellites, visitez ASTRIUM et ALCATEL ALENIA SPACE.

 

div

 

Textes : Jack Muller

crédits image: http://hubblesite.org/gallery http://www.esa.int/