- Parlons Espace: Archives -

 

 

Avenue Jean Gonord
BP25855
31506 TOULOUSE cedex 5

Amis Cite Espace sur Google+ Amis Cite Espace sur Facebook

 

L'Epiphanie et l'espace

div

 

Repas de Rois 2011

C’est le vendredi 14 janvier que les Amis ont organisé leur soirée annuelle ouverte à tous les membres et à leurs invités. Le lieu choisi était le Restaurant Le Spatial de Ramonville-St- Agne bien connu des Amis et apprécié pour son accueil et son menu. Bien que nous regrettions toujours de ne pas être plus nombreux, la soirée avait réuni une quarantaine d’Amies et Amis et elle a été particulièrement agréable.

Après quelques mots d’accueil du président Jack Muller, un apéritif a permis aux participants de reprendre contact et de choisir les tables pour le repas. Christiane Billon, notre organisatrice avait négocié un menu que chacun pouvait varier à son goût (4 choix possibles entre viande et poisson), ce qui fut très apprécié des convives. Avec la galette traditionnelle en fin de ce repas, une coupe de champagne a été offerte aux Rois et Reines d’un jour ainsi qu’à leur bon peuple pour fêter la Nouvelle Année. A noter cette nouvelle animation qui a terminé la soirée. Le ticket Menu envoyé à chaque inscrit portait un numéro qui a servi à faire une petite tombola dotée de trois lots symboliques. (Une astuce des organisateurs qui fut très efficace pour que personne ne l’oublie afin de faciliter le service ! Mais ne le dites pas !!!)

 

C’est une façon agréable de commencer l’Année nouvelle, mais peut-être vous demanderez vous : Ou est l’Espace dans cette fête de l’Epiphanie qui remonte aux temps des Romains et qui a été christianisée avec l’arrivée des rois-mages et leurs cadeaux déposés au pied de la crèche ? On pense souvent que l’Etoile qui les a guidés étaient une comète visible à l’époque de la Nativité et cet astre errant nous plonge au cœur des préoccupations encore très actuelles de l’astronomie et de l’astrophysique avec ce parfum de mystère qui depuis des millénaires accompagne le passage de ces intrus dans notre ciel.

Des plans sur la comète

En prenant l’expression au sens scientifique, l’ère spatiale a permis de faire beaucoup de progrès dans la connaissance de ces « étoiles » à la chevelure brillante qui apparaissent sans prévenir et qui passent quelques mois dans notre ciel. Beaucoup de satellites ont été envoyés à leur rencontre et ils nous ont révélé qu’il s’agissait de grosses boules de neige crasseuses formées de glace et de poussières qui se désagrègent en longues traînées et qui de plus sont soumises au vent solaire qui leur arrache la chevelure que nous voyons. Ces astres aux orbites très elliptiques autour du soleil vont revenir à des périodes fixes allant de quelques années à plus d’un siècle. Les progrès de l’astronomie ont permis d’observer beaucoup de comètes souvent invisibles à l’œil nu. Et leur apparition aléatoire en a fait la spécialité des astronomes indépendants (pour ne pas dire amateurs) qui donnent leur nom à leur découverte.

La comète de Halley

Les textes les plus anciens d’astrologues chinois, devenus astronomes pour interroger le ciel, signalent déjà des comètes 400 ans avant notre ère et toute l’Histoire est émaillée des récits de leurs passages et des évènements extraordinaires que l’on leur a attribués. La comète la plus connue est celle de Halley, du nom de l’astronome qui en 1705 en fit la description, estima sa révolution autour du soleil à 76 ans et annonça son futur passage pour 1758. S’il est peu probable qu’elle guida les Rois-mages, on pense qu’elle porta chance à Guillaume le Conquérant à la bataille d’Hastings et elle figure sur la tapisserie de Bayeux. De même, c’est probablement elle qui inspira Giotto dans son tableau de l’Adoration des Mages et lui valut d’être honoré par une sonde de l’Agence Spatiale Européenne.
Le dernier passage de la comète de Halley en 1986 a coïncidé à Toulouse avec le COSPAR un grand Symposium international réunissant 2000 chercheurs du spatial sous le symbole de la comète.

 

div

 

 

Textes et photos : Jack Muller

crédits image: http://hubblesite.org/gallery http://www.esa.int/