- Parlons Espace: Archives -

 

 

Avenue Jean Gonord
BP25855
31506 TOULOUSE cedex 5

Amis Cite Espace sur Google+ Amis Cite Espace sur Facebook

 

COSMIC VISION
Europe spatiale

Nombreux sont ceux qui dans le grand public ont découvert avec la sonde Rosetta qu’il existait avec L’ESA une Europe spatiale active dont les résultats scientifiques et techniques pouvaient égaler ceux de la NASA.
Rosetta n’est pas le premier succès notable de l’ESA, mais il est celui qui a le plus été médiatisé et il est naturel que ceux qui en ont suivi le parcours parfois acrobatique s’interrogent sur les programmes futurs que nous prépare l’Agence européenne. La question a été posée par notre association. L’ESA nous a montré que sur les 20 ans qui viennent les scientifiques européens avaient des projets ambitieux qui couvraient les principales questions que les astrophysiciens se posent aujourd’hui : le système solaire et la vie, les exo planètes, l’énergie noire, les trous noirs, les ondes gravitationnelles, ...
C’est pourquoi, alors que Rosetta réussissait l’exploit de poser Philae sur la comète Tchouri, il a paru important aux Amis de se tourner vers l’avenir et de parlerdes programmes futurs en science spatiale et notamment de l’Agence Spatiale Européenne. La soirée des Prix de l’AACE a été la bonne occasion pour présenter trois conférences de grande qualité sur ce thème. Nous retiendrons pour cette PdQ un résumé et quelques planches de l’exposé de:
M. Frédéric SAFA qui dirige le Future Missions Preparation Office (SRE-F) à l’ESTEC.


Frédéric SAFA

 

VISION COSMIQUE

Depuis sa création, l’ESA s’est préoccupé des programmes scientifiques qu’il conviendrait de lancer dans le long terme, les 15 à 20 ans à venir. Après les programmes Horizon, c’est en 2004 qu’a été élaboré  le grand programme Cosmic Vision portant sur les années 2015-202 et commençant à aborder 2025-2035. Le programme Cosmic Vision, selon l’ESA, doit répondre à quatre grandes questions :

  • Quelles sont les conditions de formation d'une planète et d'émergence de la vie ?
  • Comment le système solaire fonctionne-t-il ?
  • Comment le système solaire fonctionne-t-il ?
  • Quelles sont les lois fondamentales de la physique de l'univers ?
  • Comment est apparu l'univers actuel et de quoi est-il fait ?

Les scientifiques européens sont interrogés au cours d’un symposium à Paris. Plus de 400 sont présents et proposent plus de 150 pistes à approfondir pour élaborer des programmes scientifiques répondant aux interrogations qui leur ont été soumises. Par la suite, 60 propositions ont été remises à l’ESA pour bâtir le programme Cosmic Vision.

 

Diversité des programmes

S’efforcer de répondre aux questions de Cosmic Vision, c’est envisager des recherches dans tous les domaines où l’on peut espérer des éléments de réponse.

Le système solaire

Le soleil, les planètes et leurs satellites, les astéroïdes, les comètes, les rayonnements divers, ...sont des sources d’information. Les programmes envisagés complètent les travaux déjà faits ou en cours. Mercure et Jupiter sont en bonne place dans les projets futurs.

 

Le spectre électromagnétique

Il est loin le temps où les astronomes n’observaient l’espace que dans la bande étroite du visible. On sait depuis longtemps que des microondes aux rayons gamma toutes les fréquences du spectre portent des messages qui nous décrivent certains aspects de l’Univers. C’est  cette écoute très diversifiée en fréquence que se partagent sondes et satellites de l’ESA.

 

Situation en 2015

Le premier programme a été établi en 2005, mais il est mis à jour et complété chaque année en fonction des données scientifiques, des avancées techniques et des disponibilités budgétaires;

Classement des missions

Les missions retenues pour leur intérêt scientifique sont ensuite classées selon leur coût. Celui-ci est apprécié en proportion du budget annuel attribué par l’ESA à ces projets scientifiques: BA = 500 M€

On a retenu 3 classes de missions  pour Cosmic Vision 2015-2035:
- L (Large), 2 BA
- M (Medium), 1 BA
- S (Small), 0.1 BA 
en se réservant quelques marges pour des programmes non prévus et d’un grand intérêt- O (Opportunity)

Les missions (L, M, S) sont sélectionnées par des Appels à Proposition ouverts à la communauté scientifique

Programme et calendrier

En matière de programmes futurs, souvent aux limites de la technologie, il faut toujours retenir qu’ils sont susceptibles de modifications et que leur calendrier est un objectif qui ne peut être que prévisionnel.

 

Conclusion

 

Avec nos remerciements à Frédéric SAFA

L’Agence Spatiale Européenne apporte une contribution de très haut niveau à la recherche spatiale mondiale. La sonde Rosetta a été un révélateur de cette compétence. D’autres grands projets sont en cours ou en préparation et nous vous recommandons d’en suivre les évolutions. Aux limites de nos connaissances sur l’Univers, ils apporteront peut-être un début de réponse aux questions posées par l’ESA   dans son programme Cosmic Vision.

 

Quelques planches de la conférence

 

 

 

 

 

Textes : Jack Muller - Illustrations: Internet

crédits image: http://hubblesite.org/gallery http://www.esa.int/