- Parlons Espace: Archives -

 

 

Avenue Jean Gonord
BP25855
31506 TOULOUSE cedex 5

Amis Cite Espace sur Google+ Amis Cite Espace sur Facebook

 

MARS, et ça repart !

div

 

Vous connaissez cette publicité. Elle s’appliquerait bien aux dernières nouvelles du programme martien que notre association a suivi de près ces dernières semaines avec en particulier la soirée des Prix des Amis de la Cité de l’espace le 3 décembre à l’Astralia-salle IMAX.

Nous saluons à cette occasion le 50ème Anniversaire de l’Exploration planétaire par la NASA et le JPL qui a commencé un 14 décembre 1962 avec Mariner 2 envoyé vers Vénus.

 

Une soirée exceptionnelle à la Cité.

La remise des Prix des Amis 2012 s’est terminée par la présentation par le Dr Sylvestre MAURICE des 100 premiers jours de mesures faites sur Mars par les expériences françaises du rover Curiosity qui a été déposé dans le cratère Gale de la planète le 6 août dernier. Plus de 300 personnes assistaient à cette conférence passionnante et beaucoup d’Amis étaient présents pour féliciter les lauréats et apprendre les dernières nouvelles de Mars.
Retrouver le reportage illustrant la soirée et pour ceux qui souhaitent en revoir les passages les plus marquants, vous verrez un film de 30mn que l’on doit à Enjoyspace
Enfin, le site de la Nasa vous présentera les dernières images de Mars autour du rover.

 

 

Quel programme pour demain ?

C’est là que le titre de cette page prend tout son sens. Le grand succès de MSL a redonné confiance au gouvernement américain et la NASA a présenté un nouveau plan d’exploration martienne qui est qualifié de Robuste programme pluriannuel pour Mars » marquant un nouveau pas vers une exploration humaine dans lesannées 2030.
A l’exploitation assidue des rovers Curriosity et Opportunity vont s’ajouter les missions suivantes :

Orbiteur MAVEN

Il sera envoyé en fin 2013 et aura pour mission l’étude de la haute atmosphère de Mars et en particulier de son évolution. Mars qui a eu une atmosphère dense en a maintenant  très peu  constituée essentiellement de gaz carbonique. MAVEN fonctionnera une année martienne (2 ans terrestres). Il étudiera la composition de l’atmosphère, l’ionosphère et l’influence du vent solaire. Le satellite reprend beaucoup des caractéristiques de l’orbiteur actuel MRO  (Mars Reconnaissance Orbiteur) qui est le relais de communication des rovers avec la Terre.

Atterrisseur INSIGHT

Les rovers étudient la surface, MAVEN s’intéresse à l’atmosphère, il fallait compléter la recherche en explorant le sous-sol de Mars. C’est l’objectif d’INSIGHT, dont le nom vient de « Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport ». Il emportera un sismomètre et un capteur de flux de chaleur placé à 5m de profondeur. Ces études visent à mieux comprendre la formation des planètes telluriques et donc de la Terre. INSIGHT est prévu pour 2016 et fonctionnera deux ans.

Missions ExoMars(ESA)

Ces missions européennes en coopération avec Roscosmos sont citées par la NASA pour leur importance dans le programme global, mais aussi pour confirmer la participation américaine par la fourniture d’éléments essentiels. Ces missions sont :
ExoMars 2016. Qui comprend un orbiteur TGO qui comme MRO sera un relais de transmission et fera en outre des mesures scientifiques sur l’atmosphère. (Méthane). Le même vol emportera ExoMars EDM qui est un atterrisseur de 600kg dont le rôle principal est de tester les techniques d’entrée et d’atterrissage.
ExoMars 2018. C’est la mission qui emporte le rover européen. Le programme scientifique, complémentaire des programmes U.S. , recherchera des marqueurs biochimiques en sondant jusqu’à 2 m. de profondeur.

Mars Science Laboratory II

C’est ainsi que pourrait s’appeler ce nouveau programme annoncé par la NASA qui consiste à reprendre la structure et les procédures de Curiosity pour préparer pour 2020 un nouveau rover. La mission scientifique a déjà beaucoup d’expériences candidates, mais il est sûr qu’elle tiendra compte des découvertes faites par Curiosity.

 

Une conclusion heureuse

Après une longue période de doute, le succès presqu’inespéré de Curiosity a relancé la programme planétaire de la NASA pour une longue durée. Concluons avec la déclaration un administrateur chargé des Missions scientifiques à la NASA . «La relance du programme d’Exploration de Mars était suspendue à Sept minutes de terreur pendant l’atterrissage de Curiosity . Le succès en a fait le début de sept années d’innovation »

div

Curiosity  linguistique.

 

Témoignage, mais aussi rançon de la grande notoriété de Mars et de son exploration, les humoristes de la presse et du Net se sont emparé du sujet. Le vieux proverbe anglais « Curiosity killed the cat » les a particulièrement inspirés.
Sans équivalent en français, que signifie « la curiosité a tué le chat » pour les Anglo-saxons ? On peut lui comparer cette morale de Barbe-bleue de Charles Perrault : « La curiosité, malgré tous ses attraits, Coûte souvent bien des regrets. ».
L’origine du proverbe remonterait à Ben Jonson et Shakespeare avec « Care will kill a cat » dans le sens de « préoccupations et tracas finiraient par tuer un chat », bien que comme chacun sait, cet animal a droit à sept vies !
La phrase a plu et elle a évolué vers la tournure actuelle sous forme de proverbe mettant en garde contre les ennuis encourus quand on veut trop savoir de choses.

Pour ne pas être en reste, ajoutons notre image à ce jeu humoristique autour de Mars.

 

Textes : Jack Muller

crédits image: http://hubblesite.org/gallery http://www.esa.int/