200720082009201020112012201320142015
- Activit�s 2015 -

 

 

Avenue Jean Gonord
BP25855
31506 TOULOUSE cedex 5

Amis Cite Espace sur Google+ Amis Cite Espace sur Facebook

 

- OBSERVATOIRES DE L'EXTREME-

Visite à
La Cité de l'Espace
le 14 mars

div

 

Les Amis de la Cité de l’espace voient grand pour ce premier samedi découverte de l’année car nous passons la matinée dans le désert de l’ATACAMA. Notre guide s’appelle Olivier SANGUY, rédacteur en chef du site Enjoyspace

 

Alma et Paranal Observatoires de l’extrême

Nous partons donc pour le Nord du Chili et plus précisément sur un plateau aride portant le nom de Chajnantor situé à 5000m d’altitude. Si les conditions atmosphériques y sont idéales pour l’observation de l’univers, elles y sont quasi inhumaines.
Olivier Sanguy nous embarque dans  son fabuleux voyage à la découverte des télescopes ALMA et VLT.

Après une escale à San Pedro de ATACAMA, une journée d’acclimatation est nécessaire pour s’assurer que les journalistes supporteront l’altitude de 5000m. L’expédition les conduira à 4800m sur les flancs du volcan Licancabur qui culmine 5916m. La découverture de la faune est également au programme de cette journée.
« Savez vous ce qu’est un guanaco ?  Une boisson locale ??
Non !!! C’est un Lama sauvage… »

 

En route pour ALMA  - Atacama Large Millimeter Array-

C’est l‘acronyme utilisé pour nommer cet ensemble de 66 antennes installées à 5100 m  dont 54  mesurent 12m de diamètre et 12 d’entres elles mesurent 7 m de diamètres. Elles permettent d’écouter l’univers  froid (par exemple un nuage de gaz  froid qui deviendra une étoile) dans les domaines millimétriques et submillimétriques (longueurs d’ondes). Cela permet de mieux comprendre la dynamique de formation des étoiles dans une galaxie, et donc de mieux connaître notre Soleil.
Deux sites composent cette station:

  • L’AOS pour Array Operation Site situé à 5100M où se trouvent les antennes
  • L’OSF pour Opération Support Facilities situé à 2900m
    Ce site est en fait la base de vie des astronomes où il est bien plus confortable de vivre qu’à 5000m. 

Ces sites disposent  de leur propre usine électrique qui produit l’équivalent du besoin en énergie d’une ville de 15000 habitants.
Olivier Sanguy nous amène ensuite à l’intérieur d’une de ces antennes et commente les prouesses technologiques de l‘ensemble des acteurs de cette belle entreprise et notamment le cryostat qui maintient la lentille à une température de -269°C, pour pouvoir capter le signal d’un objet froid de l’univers.
Ces gigantesques antennes de 120 tonnes chacune sont commandées depuis la base de vie. Elles sont acheminées de 2900m à 5000m par un bus un peu spécial.
Ce véhicule de conception allemande est mû par deux moteurs de 700 cv  qui fournissent la puissance hydraulique nécessaire au mouvement de 28 roues. Avec ces 100 tonnes, ce bus peut être positionné au millimètre prés par des pilotes qualifiés.
Une fois sur le plateau de Chajnantor, 192 stations d’accueil permettent de moduler à souhait le positionnement des 66 antennes en fonction de la configuration nécessaire à l’observation à réaliser.
Les données captées sont recueillies par un puissant ordinateur central. Il combine les résultats des 66 éléments pour simuler l’observation d’une gigantesque antenne.


Otto le g�ant du desert d'ATCAMA

 

 

CERRO PARANAL

En route vers le Cerro Paranal pour visiter L’European Southern Observatory à 2635m d’altitude. Nous commencons par La résidencia qui est le lieu de vie des astronomes. Ce site a d'ailleurs été utilisé pour certaines scénes du film Quantum of solace.

C’est également là que sont assemblés les instruments d’observation. Olivier Sanguy nous présente Le MUSE Multi Unit Spectrometer Explorer qui équipe le télescope VLT. Il permet de décomposer la lumière des galaxies.

Nous poursuivons la visite par le télescope VISTA pour Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy avec un miroir de 4,1m. Il est essentiellement utilisé pour faire des photos à grand champ dans l’infrarouge.

 

Nous terminons par la visite des quatre télescopes optiques les VLT pour Very Large Telescope.
Chaque télescope est constitué d’un miroir de 8,2 m de diamètre qui observe dans le domaine visible. Chacun pèse 420 tonnes et repose sur un film d’huile qui permet une mise en mouvement précise.

 

Un immense merci à Olivier Sanguy pour cette conférence qui nous a transporté l’espace d’une matinée dans le désert Chilien.
Retrouvez cette aventure en consultant le site Enjoysapce.

Après le visionnage d’un film Hubble 3D dans la salle Imax, les Amis se retrouvent au restaurant de la Cité de L’espace pour conclure ce voyage.

 

 

textes Marc Sanfeliu crédits photos et videos ESO

crédits image: http://hubblesite.org/gallery http://www.esa.int/